Nuage vu par Pascal


Toujours inspiré par une nouvelle que j'ai créée il y a des années et que vous pouvez trouver en cliquant
> ici

Eric Toulouze

 

 

 

Elodiève Baudon-Guyou

 

Les 4 histoires qui suivent , sont d'une amie... J'adore!



Dans les yeux d'Agathe

Agathe, bonne épouse et bonne mère de famille, était mariée à Roger, comptable dans une petite entreprise. Chemise à ligne, gourmette, attaché-case, la cinquantaine grisonnante et les chaussures qui brillaient comme des miroirs… Le parfait crétin. Après avoir élevé les trois mouflets et passé sa jeunesse à faire la cuisine, frotter le parquet, laver le linge et ranger le bordel de toute la smala, Agathe se réveilla un matin avec la gueule d’une autre. Ce qu’elle voyait dans la glace de la sa...

Lire la suite

 

La Faille

J’ai disparu. Du fond de mon trou, je perçois plus que je n’entends les hommes crier mon nom. Mais j’ai si mal que je peux à peine relever la tête. La nuit noire obscurcit définitivement le ciel. La pluie redouble d’intensité, le Rif se gonfle en une minute. Il se cabre et galope dans son lit comme un cheval furieux. La source souterraine, grossie par les eaux diluviennes, m’ont ranimée en éclaboussant mon visage. Je me souviens de peu de choses ; une randonnée décidée malgré la mise en...

Lire la suite

 


Le rituel

Le rituel commença une heure après le coucher du soleil. Le cercle avait été préparé longtemps à l’avance, circonférence parfaite de neuf pas, gagnée sur les arbres et les jeunes plants. Le sol avait été saupoudré de terre consacrée. De sombres et énigmatiques nuées virevoltaient devant la lune blafarde. Treize personnages encapuchonnés, tout de noir vêtus, se tenaient à l’abri de l’enceinte magique. Dans les bois alentour, un hibou se mit à crier sa détresse – ou ses encouragements. Puis le go...

Lire la suite

 

Monologus Mortis

(1) Je voudrais respirer un peu là… Résumons-nous : nous sommes dans la panade et je pédale dans la choucroute… je te trimbale, tu es un rie poids mort, tu devrais être d’accord : tout ça c’est de ta faute. Tu ne m’a rien demandé, je sais, mais je suis une intuitive, impulsive. Ce sont les spécialistes qui l’ont dit. C’est idiot, je me suis prise d’amitié pour toi, il faut dire que tu m’es littéralement tombé dessus. Il fallait bien que je te sorte de la situation dans laquelle tu t’es...

Lire la suite

 

 

 

© 2011- logo et site